5 façons de prendre soin de soi quand on est maman

“ Et surtout, n’oublie pas

de prendre soin de toi” 

Cette phrase, je l’aurai entendue des dizaines de fois après avoir accouché. Et pourtant, de prime abord, je riais intérieurement en me disant … Oui, mais comment ? Entre les tétées toutes les 3 heures (parfois moins … Et parfois en décalé !) les changes de couches, les bains, les câlins, les milles pas pour les endormir ou soulager ces fameux pleurs du soir … Il me restait tout juste le temps de glisser un petit pipi et d’avaler un repas ! 

Prendre soin de soi, en tant que jeune maman, c’est primordial. Mais on ne parle évidemment pas d’une soirée aux thermes ou d’une après-midi shopping entre copines. On commence par les petites choses essentielles du quotidien : 

  • dormir
  • manger 
  • se laver
  • s’aérer
  • se relaxer 

1. Dormir

Alors même si on me demande régulièrement si “ça va les nuits ? Vous dormez?” (… A votre avis ? ^^’) on le sait, au début, les nuits sont courtes. Il faut se lever toutes les deux ou trois heures pour les changer, les nourrir et les rendormir. Le secret, c’est de les stimuler le moins possible, afin qu’ils comprennent que la nuit, il faut dormir. J’évite donc de les changer à chaque réveil, et ne le fait que si la couche est pleine. Je n’allume pas les lumières, mais simplement la lampe de poche de mon appareil photo, que je coupe pendant la tétée.

J’avais tendance à scroller mon téléphone au début, pour passer le temps, pendant que j’allaitais. Mais je me suis vite rendue compte qu’en gardant mes yeux fermés, pendant les tétées, il était beaucoup plus facile pour moi de retrouver le sommeil. Car les nuits peuvent être coupées de 4 – 5 voir 6 réveils. Et ça peut durer… (les filles ont 9 mois et je peux compter sur les doigts d’une main les nuits complètes…) Alors on ne prend pas à la légère le sommeil, même si au début on est shooté aux hormones et on se sent invincible !

Lorsque les filles se réveillaient séparément les premiers mois, j’en profitais pour allaiter en position couché latéral. Je m’endormais donc pendant que bébé tète, et elle s’endort à côté de moi quand elle a terminé de manger. Cela conviendra aux parents qui pratiquent le cododo.

Position en coucher latéral, ce qui permet de s’endormir pendant que bébé tète.
Source : lllfrance.org

Evidemment, ce n’est pas moi sur la photo 😀 Mais je trouve cette position tellement essentielle pour survivre les nuits (trop) courtes, je voulais l’illustrer.

“ Dors quand bébé dort”

Un peu moins facile à appliquer peut-être avec des jumeaux, mais il est important de se reposer lorsque les deux bébés sont endormis. Ayant deux poulettes qui n’aimaient pas beaucoup être posées les premières semaines (mois…), je m’endormais régulièrement dans le fauteuil avec les deux dans les bras, ou alors une dans mes bras et l’autre sur mes genoux. Même si ce n’était pas toujours une vraie sieste, rien que de se poser, confortablement et profiter de ces petits moments câlins m’aident à récupérer les nuits entrecoupées. 

Une fois qu’on a réussi à ce qu’elles soient synchro dans leurs siestes, j’allais moi aussi m’allonger au même moment. Sinon, passez le relais à quelqu’un. Les weekends quand papa est là, tu peux déléguer pour te reposer s’il n’y a qu’un bébé qui dort.

2. Manger

C’est vite arrivé de passer un repas, les bébés n’ayant pas de rythme les premières semaines. Je m’obligais, si je n’avais pas réussi à caser un repas avant 14h, de poser mes deux crevettes (ou au moins une) et de manger. Alors oui, parfois elles pleurent, car elles veulent être dans mes bras. Mais si je ne mange pas, je ne vais pas pouvoir avoir du lait rempli de nutriments. Donc pour se déculpabiliser, pense que tu le fais pour tes bébés. De plus, dans la maison, je fais attention à toujours avoir des biscuits, des fruits ou encore des yaourts (et des glaces aussi. Toujours avoir de la glace !) afin de pouvoir facilement manger un petit en-cas dans l’après-midi.

3. Se laver

Ça parait logique, hein? Et pourtant, caser une douche quand on s’occupe de ses petites puces n’est pas toujours évident. Si je n’avais pas réussi à le faire avant le retour de Max, c’est ce petit moment-là, pour moi, qu’il me donnait. Et gros bonus pour les jours où je pose un masque dans les cheveux. J’aime également prendre le temps de temps en temps pour faire un gommage et faire une mini-routine du visage (sérum et crème hydratante, faut pas pousser, je ne suis pas youtubeuse beauté…) Pas folle la guêpe, c’est une routine express. Mais je n’ai jamais été aussi régulière pour m’hydrater le visage que depuis que j’ai des bébés! 

4. S’aérer

Les tétées, les dodos, les changes, les câlins, les tours dans la maison pour en calmer une, puis l’autre. La journée file à tout allure et on a vite fait de ne pas mettre le pied dehors ! On a l’avantage d’avoir un chien, qui doit donc être sorti plusieurs fois par jour. Les jours où les filles sont un peu plus agitées, on les embarque en poussette ou en écharpe et on sort en famille. Ça fait du bien à tout le monde ! 

Il m’est arrivé d’être sur les nerfs, un rien m’énervait. Max me suggère de partir faire un tour avec Maïdo. Ca me fait un bien fou d’être dans le calme, à marcher sans penser à rien, à prendre l’air, bouger un peu. Et parfois me rendre compte que cela faisait plusieurs jours que je n’avais pas quitté les quatre murs de la maison !?

5. Se relaxer 

À nouveau, je ne parle pas d’une journée aux thermes (tu le sens aussi, toi, que c’est ça dont j’ai vraiment envie? On s’est fait une journée en amoureux aux thermes un jour où les filles étaient à la crèche). Cela peut être de simples petites choses, un petit moment pour soi. Sortir le chien, prendre un bain, lire un livre, … N’ayant pas de baignoire, il m’est arrivé d’aller manger chez mes parents et leur laisser gérer les filles pendant que je prends un bain (si tu en as une chez toi, c’est plus facile de se détendre dans un bain régulièrement …).

Depuis qu’on a trouvé un rythme pour leurs siestes et la mise au lit, j’ai découvert les vidéos YouTube de Yoga ! Clairement, je n’ai pas l’allure de la gonzesse qui se filme (je suis raide comme un piquet), mais je prends beaucoup de plaisir. ATTENTION : il me semble essentiel de préciser que cela peut se faire une fois qu’on a eu le feu vert de son gynécologue et de sa kiné, après une rééducation du périnée et abdominale !!

Je pense qu’il est essentiel de prendre du temps pour soi. Car il est très facile de ne se concentrer que sur ses bébés. Ces petits êtres sont entièrement dépendant de nous, on veut savourer chaque instant passé avec eux, et surtout on doit apprendre à les connaître les premières semaines. Mais lors de l’accouchement, ce n’est pas seulement mes bébés qui sont nés. C’est aussi moi, je suis devenue maman. J’ai créé cette nouvelle facette, et je dois aussi apprendre à l’apprivoiser, à l’aimer, à la comprendre. Alors je me prends du temps, pour moi.

Et toi, quelles sont tes astuces pour prendre soin de toi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 3 =


Post comment